Pack soutien immunitaire Dr Clark
Nouvel ouvrage de Marco Caldi
La désinfection par l'ozone
Inositol - Dr Clark

Inositol - Dr Clark

Inositol - Dr Clark

Inositol - 500 mg - 100 count

100 gélules de 500 mg chacune

Cliquez ici pour voir l'étiquette de composition

14,63 €
Quantité

Garantie de nos produits Dr Clark : sans agent conservateur, sans additif, sans colorant, sans agent de charge, sans dioxyde de titane ou stéarate de magnésium (anti-agglomérants), naturellement sans gluten, sans maïs et sans OGM. La pureté fait la différence.

Description

L’inositol, est une molécule organique cyclique constituée de 6 atomes de carbones, composant essentiel des phospholipides. Synthétisé par le corps humain, il ne peut appartenir à la famille des vitamines. Cette molécule qui entre dans la composition des membranes cellulaires, semblerait très efficace pour traiter de nombreux maux ou pathologies.

Fertilité : l’inositol a fait récemment l’objet de nombreuses études destinées à mettre en avant son mode d’action pour améliorer la qualité ovocitaire des femmes.

Maladies mentales : grace à son interaction avec le système nerveux central et les neurotransmetteurs, l’inositol s’avère un traitement efficace contre certaines maladies mentales. Une étude en double aveugle montre notamment que 6g par jour de myo-inositol sont plus efficace qu’un traitement à la fluvoxamine (à la base de la majorité des anti-dépresseurs). D’autres essais menés sur des patients bi-polaires montrent une nette réduction des épisodes de crises pendant les périodes de traitement.

Hypercholestérolémie et hypertension : l'inositol permettrait de prévenir la formation de plaque d’athérome grâce à son action lipotrope, qui élimine les dépôts de lipides sur les parois des vaisseaux sanguins et des artères. Il présenterait enfin des vertus vasodilatatrices, précieuses en cas de pression artérielle trop élevée ou d’insuffisance cardiaque.

Syndrome prémenstruel : une étude réalisée en 2011 montre qu’une dose quotidienne de 2 g de poudre d’inositol améliore nettement la dysphorie (douleurs menstruelles) ainsi que les troubles de l’humeur et la dépression associée au syndrome prémenstruel.