Laissez-nous un message

Promotions

Informations

Ebook Gratuit à télécharger

Comment nettoyer et maintenir propres ses organes internes

En savoir plus

Présentation: Dans cet e.book résolument pratique se trouvent regroupées - extraites ou adaptées des livres de Hulda Clark - toutes les informations utiles à une bonne mise en œuvre des programmes de nettoyages et de complémentation Dr Clark. Ces mêmes indications figurant aussi, pour l'essentiel, dans les livres de Hulda Clark (notamment le livre des Recettes) sont donc ici présentées en tant que manuel pratique auquel se référer pour une bonne mise en œuvre des programmes de la Doctoresse Hulda Clark.

Appareils Docteur Clark

Quelles différences y a-t-il entre le VariZapper et le VariGamma?

Quelle différence entre VariZappeur et VariGamma?

- R.: Le VariZappeur est un zappeur! Le VariGamma est un générateur de fréquences (qui "sait" aussi zapper).

- Q.: Dans ce cas, au lieu de s'acheter un (Vari)zapper + un (Vari)gamma, n'est-il pas souhaitable de se procurer seulement un Gamma (Varigamma), puisque ce dernier est générateur et "sait" aussi zapper. .

- R.: Absolument! Celui qui veut un générateur de fréquences "sachant" aussi zapper n'a besoin que du VariGamma. En vertu du proverbe "Qui peut le plus, peut le moins!", le VariZappeur ne lui est pas du tout nécessaire!

- Q.: J'aurais souhaité savoir qu'est ce que le plate-zapper?

. R.: Le Plate-Zapper est un accessoire du VariZappeur, qui, selon la Doctoresse Hulda Clark, permet de zapper de façon sélective, par région(s) du corps et par fréquence(s). (Personne n'est, toutefois, "obligé" de croire ce qu'elle dit, vu que ses découvertes et inventions n'ont pas [encore] été validées par la science officielle. Sur le site Vivre Naturellement, en plus de ce qui peut être dit dans les notices officielles en fonction des réglementations en vigueur dans l'Union Européenne, ces appareils et leurs accessoires sont uniquement proposés en tant qu'appareils expérimentaux.)

. Q.: En ce qui concerne le plateau pour zapping à plaques relié au Varizappeur: est-ce que ces deux éléments deviennent un Synchromètre ou pas?

. R.: Ah! Non, le Syncromètre, c'est autre chose...! (même si l'on peut dire que le plate-zapping, avec ses deux plateaux, est une application du Syncromètre).

. Q.: Ou quel est l'intéret?

. R.: Le Zapping sélectif, c'est-à-dire la possibilité de bien faire passer le courant aussi dans les régions plus graisseuses (et donc électriquement plus isolantes) du corps.

. Q.: Egalement si le Zappicator pour aliment est branché avec un Varigamma ou pas?

. R.: Oui, le Zappicator pour aliments peut être raccordé au VariGamma, tout autant qu'au VariZapper. C"est la même chose pour le Tooth Zappicator.

. Q.: Je ne comprends pas ce que fait le Varizappeur: C'est un générateur de fréquences uniquement? Non?

. R.: Le VariZappeur n'est pas exactement un générateur de fréquences mais plutôt un dispensateur de fréquences déjà enregistrées (il les administre mais ne les génère pas), c'est le VariGamma qui est un générateur de fréquences, car en plus de les administrer il peut en générer de nouvelles.

. Q.: Alors? Pourquoi peut-il être transformé en générateur de fréquences?

R.: C'est pour cela que, grâce au module VariGamma, le VariZapper, qui est déjà un dispensateur de fréquences, peut aussi être transformé en générateur de fréquences.

. Q.: Alors que c'est déjà sa seule utilisation? .

R.: Non c'est le VariGamma qui génère les fréquences; le VariZappeur ne fait que diffuser les fréquences qui sont déjà dans sa mémoire morte ou sur des cartes mémoire enfichables dans l'appareil. .

- Q.: Sur le descriptif il est indiqué: VariZapper - Nouveau Zapper évolutif - VariZapper 2009 avec bracelets (Aka Biowave Generator) VariZapper 2009 - Zapper évolutif pouvant être transformé en générateur de fréquences.

. R.: La description est correcte: Le VariZappeur peut, en effet, avec un Module VariGamma, être transformé en VariGamma, donc en générateur de fréquences.

. Q.: La question est: Si le Varizapper peut être transformé en générateur de fréquences, qu'est ce que peut être sa première utilisation principale? .

- R.: Le Zapping! Le VariZappeur est un Zappeur! Le VariGamma est un générateur de fréquences (qui "sait" aussi zapper).

La fréquence de base du VariZappeur est de 30 KHz ou 32 KHz.

Pour les autres fréquences il y a déjà les 63 cartes mémoire pré-enregistrées avec possibilité de recevoir, sur la base de cartes mémoire initialement vierges, d'autres cartes mémoire, réalisées avec le VariGamma, avec de nouveaux programmes 100% individualisés. C'est la même chose pour le VariGamma.

En plus, le VariGamma permet, en effet, de générer précisément les fréquences que l'on désire et d'enregistrer les programmes en résultant sur des cartes mémoire vierges.

. Q.: Dans ce cas y a-t-il tous les programmes?

- R.: Avec le VariGamma l'on doit soi-même générer tous les programmes, en plus de ceux déjà existant en cartes-mémoires, si on les a.

. Q.: Et lequel, en tant que thérapeute, proposer à mes clients?

- R.: Pour la plupart des utilisateurs le VariZappeur suffit (il est aussi d'un coût sensiblement moindre que le VariGamma). La plupart, sans apprentissage, ne sauront pas se servir des fonctions spécifiques du VariGamma.

. En résumé: Le VariGamma en tant que Zappeur est aussi facile d'utilisation que le VariZappeur. Le Module VariGamma n'a d'utilité que pour le propriétaire d'un VariZappeur voulant ensuite transformer son VariZappeur en VariGamma. Lorsque l'on sait ce que l'on veut, il est plus avantageux d'acquérir, d'emblée, un VariGamma...

Zapper, VariZapper, VariGamma, Générateur de Fréquences, Syncromètre - Que choisir?

- Q.: Bonjour, Que dois-je choisir? Un Zappeur?

- R.: Oui, de façon générale, le Zappeur est un choix possible.

. Q..: Un VariZappeur?

- R.: Le VariZappeur (dernier modèle de Zappeur Dr Clark) est, en effet, le plus adapté à la plupart des besoins.

- Q.: Un Synchromètre?

- R.: Selon Hulda Clark, le Syncromètre, inventé par elle avec l'aide de son fils Geoffrey (et qui ne jouit, à ce jour, d'aucune reconnaissance officielle), n'est fondamentalement pas un appareil de soin mais juste un appareil expérimental de détection par les fréquences.

- Q.: Un VariGamma? Un générateur de fréquences?

R.: Le VariGamma est un Générateur de Fréquences. Il offre les mêmes possibilités qu'un VariZapper avec, en plus des fréquences en mémoire et des programmes spéciaux, la possibilité, autant qu'on le désire, de générer soi-même des fréquences supplémentaires spécifiques. C'est, bien sûr, très utile pour les thérapeutes et les passionnés de fréquences, mais cela n'est vraiment à conseiller qu'à ceux-là, car la plupart des utilisateurs de base se satisfont amplement des possibilités déjà très étendues du VariZappeur.

Vous trouverez éventuellement d'autres précisions dans la Foire aux Questions du site vivrenaturellement.com et aussi, bien sûr, dans le Synchrometer Science Laboratory Manual (volumes 1 et 2) (en français: "Manuel du Syncromètre") et les autres livres de la Doctoresse en Biologie Hulda Clark.

- Pour savoir rapidement si votre question a déjà sa réponse dans la FAQ vous pouvez utiliser le moteur de recherche spécifique de la FAQ...

Comment puis-je utiliser le VariZapper?

Utilisation du VariZapper - FAQ - Comment utiliser le VariZapper?

Questions Fréquemment Posées

Un utilisateur du VariZapper questionne:

Voici quelques questions auxquelles j'espère des réponses qui me permettront d'appuyer sur le bouton "marche".

Tout, avant de répondre à ces questions, d'abord, il convient de noter que, dans l'Union Européenne, le VariZapper n'est pas reconnu comme appareil médical (voir notice officielle de l'appareil); il est uniquement reconnu pour le TENS ("Transcutanel Electric Nerve Stimulation" - "Stimulation Transcutanée Electrique des Nerfs").

Aux Etats-Unis, le VariZapper ne jouit même d'aucune sorte de reconnaissance officielle. D'autres éventuelles utilisations que celle figurant sur la notice officielle ne pourraient donc avoir lieu que sous la responsabilité personnelle exclusive de l'acquéreur.


Ceci étant d'emblée clairement précisé, voici maintenant quelques réponses aux questions les plus courantes:

- Les programmes spécifiques du Varizapper doivent ils être utilisés, pour des questions d'efficacité maximale, qu'après avoir effectué les trois cures de base?

Non, il est possible de les utiliser tout de suite, parallèlement aux cures végétales.

- Les électrodes autocollantes doivent elles être utilisées pour toute utilisation du VariZapper, systématiquement?

Non, il est aussi possible d'utiliser les bracelets également fournis avec l'appareil (c'est l'un ou l'autre) ou n'importe quel autre accessoire de contact (ceinture, étoffe de contact, pantoufles, paie de cylindre en inox ou carbone).

- Si oui, comment ?

En les raccordant au câble, à l'aide des boutons pressions (récupérer les parties femelles sur les bracelets).

- Où les placer ?

Presque partout sur le corps, sauf le visage. Surtout sur les endroits que l'on veut particulièrement zapper.

- Faut-il utiliser un gel pour les positionner ?

Les électrodes adhésives ont déjà un gel.

- Si oui lequel ?

Au bout d'une vingtaine d'utilisations environ il peut arriver qu'elles perdent leur pouvoir adhésif. En ce cas, la solution pour les faire durer plus longtemps avant de devoir les remplacer est d'utiliser, par exemple, un gel d'aloé véra ou un gel de silicium organique:

Lorsqu'il est devenu indispensable de les remplacer, l'on peut en re-commander.

- Faut il utiliser chaque fois les 4 électrodes ?

Ah! non, seulement deux! Car il n'y a que deux fils le côté + (rouge) et le côté - (bleu), donc seulement deux électrodes à la fois. Les deux autres sont seulement en réserve...

- Pour un problème au bas du dos, par exemple, faut il poser les électrodes sur le bas du dos?

C'est ce que l'"inventeuse" (Hulda Clark) recommande. Se rappeler, toutefois, ce qui est dit plus haut: L'appareil n'est reconnu par les autorités sanitaires que pour une seule utilisation bien déterminée (TENS). Il est aussi possible de faire du TENS au bas du dos. En dehors de cela l'usager ne peut donc attendre - encore moins exiger - un résultat différent de ce pourquoi l'appareil est vendu. Mais si, malgré cela, pour des usages non [encore] scientifiquement validés, il fait de bonnes expériences et s'en déclare satisfait, la logique veut alors que tout le monde soit content...

- Ou bien l'emplacement des électrodes n'a-t-il rien à voir avec la localisation d'une douleur ou d'une perturbation quelconque ?

Quel que soit l'emplacement sur le corps, quant à l'effet possible à attendre (aucune garantie ne peut ici être fournie!), il y aura toujours un effet minimal, mais l'effet sera, bien sûr, encore meilleur si les électrodes sont judicieusement placées, là où le courant doit le plus agir...

A noter aussi que, pour une efficience maximale, la distance minimale entre les électrodes doit être d'une quinzaine de centimètres.

- Pour les bracelets, peut on indifféremment porter l'un ou l'autre bracelet au poignet gauche ou au poignet droit?

Oui, cela n'a pas beaucoup d'importance. Il est, toutefois, conseillé d'alterner, une fois dans un sens, l'autre fois dans l'autre sens...

- Doit on utiliser les bracelets tels quels ou faut il les humecter avec de l'eau pour favoriser la circulation "électrique" ?

Oui, il faut les humecter et même les humidifier, en particulier si le message "No contact" ou "Pas de contact" s'affiche sur l'écran. La cause de cela est, en effet, généralement, un défaut d'humidification suffisante. Dans la plupart des cas, mouiller davantage permet d'établir les conditions de conductibilité nécessaires et suffisantes pour le passage du micro-courant...

Sinon, il sera judicieux d'utiliser l'un des autres accessoires de contact déjà mentionnés plus haut.


Par contre, pour les électrodes adhésives ("gel pads") ce n'est pas nécessaire, car le gel utilisé est déjà naturellement conducteur (pareil pour les poignées de contact en inox ou carbone).

Est-il possible de zapper des animaux avec un VariZappeur?

Bonjour,

J'aimerais savoir si vous avez des informations concernant l'utilisation du Varizapper sur des animaux. Est-ce que les bracelets peuvent être adaptés à des pattes de chien?

Merci d'avance et cordiales salutations.

Réponse: La réponse est oui.

L'on peut tout à fait zapper ses animaux domestiques et mettre des bracelets autour des pattes d'un chien. Bien sûr, il faut que le contact passe avec la peau (éventuellement raser les poils à cet endroit-là) et que le chien, le chat, ou tout autre animal, reste tranquille pendant le zapping!

Peut-on se zapper avec des pièces métalliques dans le corps?

Question précise:

Bonjour, SVP, peut on utiliser le VariZapper quand on possède 11 implants en titane dans les mâchoires et deux vis dans l'épaule suite a rupture des ligaments de celle-ci. Merci par avance.

Réponse: Lorsque l'on a des pièces métalliques dans le corps, de façon générale, il est alors conseillé d'éviter le zapping. Passe encore s'il ne s'agit que des quelques dents couronnées, mais en cas de broches, pace-makers, etc., et en cas de sensations désagréables dues au passage de l'électricité, par précaution, dans le doute, les inconvénients pouvant alors s'avérer supérieurs aux avantages, il convient de s'abstenir. (L'effet de la pièce métallique est de concentrer le courant vers elle.)

Comment raccorder une ceinture de conduction au VariZappeur et au corps?

Le pôle rouge du câble (arrivée du courant) doit être raccordé à la ceinture. Le pôle bleu du câble (autre côté: sortie du courant) doit être raccordé à un seul bracelet (sur un seul bras, au choix) ou un bien à une seule électrode adhésive, à placer au choix sur le corps (à au moins 15 à 20 cms de la ceinture); de cette manière le courant peut circuler dans le corps.

Quelle est la fréquence idéale pour le Zappeur? 30 ou 32 kHz?

Juste à titre documentaire (et non contractuel) Hulda Clark, l'inventeuse du premier Zappeur moderne, dit que le zapping est indépendant de la fréquence. Alors peu importe à quelle fréquence vous l'utilisez. Elle dit que toute fréquence entre 10 Hz et 500 kHz fonctionne et avec "le plus simple zappeur du monde" vous avez seulement une fréquence de 2-3 Hz et vous obtenez, quand même, toujours un bénéfice.

Maintenant, ceci dit, historiquement parlant, le premier zappeur réalisé par Geoffrey Clark (fils de Hulda Clark) avait une fréquence de 434 kHz. Au départ, le Dr Clark voulait, en effet, un zappeur qui zappait spécifiquement. Puis elle a découvert que cette même fréquence était efficace pour tout et aussi l'importance d'une compensation positive.

Le zappeur qu'avait réalisé Geoffrey avait une fréquence située, quelque part, entre 30 et 32 kHz. C'est relativement arbitraire et ce n'est pas à un degré près. Il n'y a pas de raison spécifique au fait qu'elle elle ait choisi 30 kHz ou 32 kHz. La fréquence de 32 kHz a été choisie parce que c'est la la fréquence qu'elle utilisait. Mais toute autre fréquence comprise dans la place indiquée pourrait tout aussi bien convenir.

Bien sûr, avant commercialisation, les VariZappeurs sont testés, de sorte à être sûr qu'ils sont toujours en "compensation positive".

Que faire si, lors du zapping, j'ai des démangeaisons à l'emplacement des bracelets?

Il arrive, en effet, que certaines personnes ressentent parfois quelques démangeaisons (llégère allergie au passage du courant) aux emplacements où les bracelets sont en contact avec la peau.

La solution pour pouvoir continuer à se zapper sans cet inconvénient est tout simplement de déplacer, d'une séance sur l'autre, ou même pendant la séance, la position des bracelets ou mieux celle des électrodes adhésives à d'autres endroits du corps.

Si ce n'est pas suffisant il est aussi possible de sensiblement diminuer ou même de faire complétement disparaître cette possible irritation locale en utilisant des accessoires de passage du courant d'une plus grande surface de contact tels que: étoffes de contact, ceintures, poignées de contact en inox ou en carbone, semelles de contact avec pantoufles, tous accessoires également disponibles sur le site.

Dernière possibilité mais au prix d'une efficacité moindre: Diminuer le voltage (notamment pour certains programmes en lesquels le voltage peut monter jusqu'à 10 volts), lequel est ordinairement de 9 volts.

Si besoin d'aide pour ce faire voir la notice technique (mode d'emploi) du VariZappeur, paragraphe 5.8:

5.8 Ajustement de l?intensité (Voltage)

"Au début de la séance, le VariZapper commence au voltage établi par le programme. Il est possible de modifier le voltage à sa guise à l?aide des boutons de modification. Le voltage peut être baissé à une tension de 0.1 V. En gardant le doigt appuyé sur la touche l'on peut le monter jusqu?à une valeur maximale de 15 Volts."

Diverses questions sur le Silver Smart validé Dr Clark

Diverses questions sur le Silver Smart

- Est il possible de fabriquer de l'argent colloïdal dans un plus grand bac? - Faut-il alors des électrodes plus grandes?

- J'ai vu qu'il y avait 2 sorties en haut de l'appareil? Est ce pour brancher d'autres électrodes?

- Si je remue le bac, cela met bien 30 minutes pour fabriquer l'argent?

- Lorsque je remets l'eau fabriquée précédemment, l'appareil recommence toujours à ACT 0 avant de monter. Ne devrait-il pas m'indiquer directement la mesure de l'ACT final puisqu'il y a déja de l'argent dedans?

- Quelle est la concentration optimale conseillée?

 

Réponses:

- Le Silver Smart est un appareil familial. Sa capacité est tout à fait suffisante pour un usage familial, sachant qu'un bac suffit à l'utilisation de base pour une personne pendant une ou plusieurs semaines et sachant aussi qu'il est possible de relancer une opération d'électrolyse aussitôt la précédente terminée.

- Le Silver Smart doit être utilisé avec le bac fourni ou un bac de même taille. La taille du bac est proportionnée à la puissance du courant. Utiliser une plus grande quantité d'eau lors d'une seule opération pourrait ne pas donner le résultat attendu.

- C'est la même chose pour les électrodes. Elles sont proportionnées à la puissance du courant et à la taille du bac.

- Les orifices se trouvant en haut au dos de l'appareil n'ont rien à voir avec le Silver Smart en tant que tel mais ont une origine "historique". Il y a quelques années, en effet, le même boîtier était aussi utilisé pour fabriquer des Super Zapper Deluxe et les perforations se trouvant là étaient alors utiles uniquement pour cette fabrication.

- La durée de l'opération d'électrolyse varie en fonction de la qualité de l'eau (pureté), de la température de l'eau, de celle de la pièce, et divers autres paramètres. De façon variable, cela peut donc durer d'un quart d'heure jusqu'à une heure ou même davantage.

- Pour la mesure de la concentration en argent, possiblement il y a une temporisation au niveau de l'informatique. Bien sûr, ce qui importe c'est le résultat final s'affichant sur l'écran, lorsque la mesure s'est stabilisée.

- Une concentration de 20 ppm est idéale, et convient à presque tous les usages.

Remarque: Selon la législation en vigueur dans les différents pays, la vente d'argent colloïdal pour un usage interne peut ou non être autorisée (aujourd'hui, le plus souvent non). Avec le Silver Smart c'est un appareil qui est vendu et non le produit qu'il permet de fabriquer soi-même. L'usage du produit ensuite obtenu s'effectue, tout naturellement, sous la seule responsabilité de l'utilisateur.

Quel appareil faut-il pour fournir de l'eau pure, appropriée au Silver Smart?

Comment préparer l'eau destinée au Silver Smart?

Question détaillée:

Quel appareil préconisez vous pour fournir de l'eau appropriée au générateur d'argent colloïdal "Silver Smart"?
. Le Water Maker Mini Nimbus?
. Le Vortex Vitaliseur Plus?
. L'Aqua Avanti EM?
Avec une telle eau, est-il encore nécessaire de produire de l'argent colloïdal?

Réponse:

Comme expliqué dans la notice du Silver Smart, et, plus précisément, sur cette page, ainsi que dans la présente Foire aux Questions, le Silver Smart, comme n'importe quel générateur d'argent colloïdal, fonctionne, de façon optimale, avec de l'eau bi-distillée, c'est-à-dire distillée deux fois. C'est dire l'importance de la pureté de l'eau pour obtenir un produit (argent colloïdal) de qualité.

Il est possible de distiller - et même de bi-distiller - soi-même son eau (l'on peut prendre, pour cela, l'eau du robinet) à l'aide du Distillateur d'Eau également disponible sur ce site.

Si vous ne désirez pas, en plus du Silver Smart, vous doter du Distillateur d'Eau il est aussi possible d'obtenir de l'eau distillée ou bi-distillée en pharmacie.

Seul le Distillateur d'Eau fournit une eau parfaitement appropriée pour la réalisation de l'eau bi-distillée nécessaire à l'obtention d'un argent colloïdal d'excellente qualité. Le Water Maker Mini Nimbus fournit, à faible coût, une eau osmosée de très bonne qualité, mais ce n'est pas de l'eau distillée, encore moins bi-distillée. Le Vortex Vitalizer Plus fournit une eau excellemment vitalisée mais cet appareil ne filtre pas l'eau; il faut donc lui fournir de l'eau "propre" (= osmosée).

L'Aqua Avanti EM fournit une eau filtrée, osmosée, ré-informée et régénérée, notamment par vortexage, donc une eau excellente à boire (qualité approchant celle de l'eau de source) immédiatement buvable avec profit à la sortie du robinet (robinet spécial à l'Aqua Avanti), mais - même si l'écart de pureté est, d'un certain point de vue - très faible - de l'eau osmosée n'est pas de l'eau distillée et encore moins bi-distillée.

A la question: "Avec une telle eau est-il encore nécessaire de produire de l'argent colloïdal?", si le but est d'avoir de l'argent colloïdal avec ses propriétés bien spécifiques et non uniquement de l'eau, la réponse est, bien évidemment, oui.

Pour en savoir encore plus sur toutes les questions relatives à la qualité de l'eau il est possible de lire le dossier:

"Quelle Eau Boire?"